Skip to content
Sandra Martin28 déc. 2023 10:30:003 min read

Comprendre les différentes scopes de l'empreinte carbone

Découvrez les différentes scopes de l'empreinte carbone et leur impact sur l'environnement.

Qu'est-ce que l'empreinte carbone ?

L'empreinte carbone est une mesure de la quantité totale de gaz à effet de serre émis directement et indirectement par une activité humaine, produit ou événement. Elle est exprimée en équivalent CO2 et permet d'évaluer l'impact de nos actions sur le changement climatique.

L'empreinte carbone prend en compte les émissions de CO2 mais également d'autres gaz à effet de serre tels que le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O). Elle inclut également les émissions liées à la consommation d'énergie, au transport, à la production de biens et services, à l'agriculture, etc.

Comprendre l'empreinte carbone est essentiel pour prendre des mesures efficaces afin de réduire notre impact sur l'environnement et lutter contre le changement climatique.

La scope 1 de l'empreinte carbone

La scope 1 de l'empreinte carbone représente les émissions directes de gaz à effet de serre provenant des activités d'une entreprise ou d'une organisation. Il s'agit des émissions produites par les sources contrôlées directement par l'entité, telles que les installations de combustion, les véhicules appartenant à l'entreprise, etc.

Pour réduire l'empreinte carbone dans cette scope, il est essentiel de mettre en place des mesures visant à améliorer l'efficacité énergétique, à utiliser des énergies renouvelables, à optimiser les processus de production, à favoriser les transports durables, etc.

La scope 2 de l'empreinte carbone

La scope 2 de l'empreinte carbone correspond aux émissions indirectes de gaz à effet de serre résultant de la consommation d'électricité, de chaleur ou de vapeur achetée par une entreprise ou une organisation. Ces émissions sont générées par des sources situées en dehors du périmètre de contrôle direct de l'entité.

Pour réduire l'empreinte carbone dans cette scope, il est important d'opter pour des sources d'énergie renouvelable, d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, d'investir dans des technologies propres, etc.

La scope 3 de l'empreinte carbone

La scope 3 de l'empreinte carbone englobe les émissions indirectes de gaz à effet de serre qui résultent des activités d'une entreprise ou d'une organisation, mais qui sont générées en dehors de son périmètre de contrôle. Il s'agit notamment des émissions liées aux matières premières, aux transports en amont et en aval, à la gestion des déchets, aux déplacements professionnels, etc.

Réduire l'empreinte carbone dans cette scope nécessite une approche globale et collaborative, impliquant les fournisseurs, les clients, les partenaires et les autres parties prenantes. Les actions peuvent inclure l'adoption de pratiques d'approvisionnement responsables, la promotion du covoiturage, la mise en place de programmes de recyclage et de gestion des déchets, etc.

Comment réduire l'empreinte carbone dans chaque scope ?

Pour réduire l'empreinte carbone dans chaque scope, il est essentiel d'adopter une approche intégrée et de mettre en place des actions spécifiques adaptées à chaque domaine.

Dans la scope 1, il est important de favoriser l'utilisation de sources d'énergie renouvelable, d'optimiser l'efficacité énergétique, de promouvoir les transports durables, etc.

Dans la scope 2, il est recommandé d'investir dans des sources d'énergie verte, d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments, d'encourager l'utilisation de moyens de transport à faible émission de carbone, etc.

Dans la scope 3, il est crucial de mettre en œuvre des politiques d'approvisionnement responsables, de promouvoir la réduction des émissions liées aux transports, de sensibiliser les employés et les parties prenantes à l'empreinte carbone, etc.

En adoptant une approche holistique et en impliquant l'ensemble des acteurs concernés, il est possible de réduire efficacement l'empreinte carbone dans chaque scope et de contribuer à la protection de l'environnement.

avatar

Sandra Martin

Éditorialiste responsable

ARTICLES LIÉS